04/08/2016

La réforme du PTZ conquiert les primo-accédants

Alors que l’immobilier locatif retrouve une seconde jeunesse grâce çà la loi Pinel, les primo-accédants ont également leur marotte, le PTZ.



Ce fuit la grande annonce de la fin de l’année 2015. Le prêt à taux zéro (PTZ) allait être révisé pour mieux accompagner les particuliers souhaitant accéder à la propriété pour la première fois. Une réforme jugée indispensable tant l’immobilier était et est encore en grande forme en cet été 2016.

 

Le PTZ est un prêt qui, comme son nom l’indique si bien, ne produit pas d'intérêt. Il n’y a donc que le montant du prêt à rembourser. C’est déjà une grande différence avec les emprunts classiques. Par contre, le PTZ est limité à un pourcentage du prix total d’achat. Avant 2016, il était également limité à un nombre précis de communes.

 

Désormais, tout à changé. Ou presque. Le PTZ ne produit toujours pas d’intérêt mais il est désormais éligible à l’ensemble de la population française, contre 6 000 communes auparavant. De quoi aider beaucoup de particuliers. Ensuite, il permet de financer aujourd’hui jusqu’à 40% du prix du logement, contre 26% en 2015.


De fait, le nombre de PTZ a fortement augmenté en 2016, et les primo-accédants sont revenus en nombre sur le marché de la pierre. Alors que l’économie traverse une phase intense de turbulences, tout réussi à l’immobilier.

11:06 Publié dans Immobilier | Lien permanent | Commentaires (0)