19/07/2014

La loi sur l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR)

Encore une loi de défiscalisation mise en place par Cécile Duflot. Il faut dire que pendant son “règne”, la ministre n’a pas chômé…

cecile-duflot-15_4078482.jpg

Mais cette loi ne rencontre pas le succès tant attendu par la ministre et le gouvernement. Pour cause, Manuel Valls prévoit quelques remaniements qui ne plairaient pas à l’ancienne ministre du Logement.

La loi ALUR (l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové)

Comme dit dans le précédent article, on confond souvent la loi ALUR et la loi Duflot. On va même jusqu’à renomée la loi ALUR et l’appeler "loi Duflot". Alors que ces deux lois sont très différentes et ne présentent pas les mêmes dispositions ! Il faut dire aussi que la loi Duflot fonctionne bien et surtout dans de grandes villes comme Lille, Toulouse ou Nantes

L’objectif de la loi ALUR est avant tout de favoriser l’accès aux logements “dignes et abordabales” pour tous afin de combattre la crise du logement. Elle va aussi chercher à limiter l’augmentation des prix au niveau des logements dans les grandes villes. Elle cible également les loyers trop élevés en instaurant un système d’encadrement des loyers.

Tout est fait pour que les locataires et propriétaires puissent s’entendre afin de réguler les tensions entre eux (ceci grâce à la simplification de la location induite par la loi ALUR). Elle n’exclue pas les agences immobilières puisqu’elle vise à combattre les hausses répétitives des prix des logements en obligeant aux agences de clarifier les honoraires payées par le locataire. Pour résumer, tout est fait pour limiter les pratiques abusives.

Une loi qui a l’effet inverse malgré son remodèlement …

loi ALUR valls et duflot.JPGContrairement à la loi Duflot, la loi ALUR aurait affaissé le marché de l’immobilier neuf puisque les mises en ventes des habitations neuves ont chuté d’⅓ au 1er trimestre 2014.

La principale raison : trop de documents à fournir entraînant une “complexification paperassière”. Avec cette loi, il faudrait fournir une dizaine de papiers supplémentaires, qui doivent être eux-même multipliés en fonction des lots touchés par la copropriété. Une promesse de vente pourrait ainsi être composée de 1500 pages… Ce qui n’est pas vraiment bon pour l’environnement ! Manuel Valls envisage alors une nouvelle modification, qui n’est pas du goût de Cécile Duflot.

Pour elle ce ne serait qu’une intention de nuire à une des lois les plus à gauche. En temps que membre du parti écologique, voilà une réaction bien choquante… Qu’en pensez-vous ?