13/06/2014

Investir dans l’ancien ou dans le neuf ?

Un premier article pour vous présenter un des dispositifs de l'immobilier neuf, et pour savoir aujourd'hui quel investissement semble être le plus rentable !

Avec les réformes actuelles sur l’immobilier et notamment sur les remaniements de la loi ALUR (que l’on assimile trop souvent à la loi Duflot), les futurs investisseurs sont perdus ! Investir ? Si oui dans quel type de bien ? Avant tout il faut savoir ce que la loi Duflot vous apporte réellement, puis après il faut comparer les avantages du neuf et de l’ancien.

Le dispositif Duflot :

dispositif Duflot.jpg

 

Avec un investissement Duflot, l’avantage est bien évidemment la réduction  d’impôt qui nous permettrait d’économiser jusqu’à 54 000€ d’impôts ! Par an  cela reviendra à économiser 6000€ d’impôts, permettant au propriétaire de  se construire un patrimoine. Malgré ses avantages, le dispositif a souvent été  comparé au livret d’épargne, dont la rentabilité pourrait être du même ordre.

Même si la réduction d’impôt de 18% sur 9 ans, il faut prendre garde à ne  pas se jeter précipitamment sur un logement neuf ! Vérifiez avant tout si le prix  de l’habitat neuf correspond au prix du marché et évaluez la demande locative du quartier en question. Puisque votre investissement est sur 9 ans, il faut également anticiper l’évolution de la cote du logement et les inconvénients de la location. Un logement sous le régime Duflot exige le respect des normes BBC ou RT2012, il faut donc veiller à ce que l’immeuble construit respecte ces réglementations.

Ainsi avant d’investir en Duflot, il faut se renseigner et se rendre sur place pour évaluer le logement.

Ancien ou neuf ?

Aujourd’hui il existe beaucoup plus d’annonces pour les logements anciens que neufs et ces logements séduisent encore de nombreux investisseurs et futurs acquéreurs.

Capture d’écran 2014-06-13 à 17.21.59.png

En termes de prix, forcément l’ancien propose des tarifs plus attractifs, mais investir dans un logement neuf suppose une réduction des frais de notaire (2 fois moins élevés que dans l’ancien : 3% du montant total pour le neuf et 7% dans l’ancien), des frais d’entretiens ou de rénovation moins fréquents. Même si la TVA est à 7% pour les travaux de rénovation pour les habitats construits depuis plus de deux ans, comparé à l’ancien, l’entretien des locations neuves est moins contraignant et coûteux.

Avec les logements neufs, les normes environnementales permettent d’améliorer l’environnement des locataires mais aussi de rendre plus responsable la construction.

Même si les prix et la demande dans l’ancien semblent être plus attractifs, certains frais peuvent être ajoutés en complément pour une rénovation ou autre. Aujourd’hui il apparaît que les Français préfèrent faire construire leur maison à défaut d’habiter une habitation déjà établie.

Mon conseil : privilégiez la construction d’une maison neuve en achetant un terrain ! Un conseil qui n’engage que moi mais assez réfléchi au vu de la situation actuelle.

17:18 Publié dans Immobilier | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.